ef79d9dfc652062e037ee3bf7e73361f

La mer est là, avec son éternel mouvement.

Son bruit incessant, que parfois viennent perturber le cri plaintif des goélands.

Inlassablement, elle vient caresser le sable, déplaçant au gré de son déhanché des milliers de coquillages ou galets.

L écume, la plus parfaite des nageuses, ressemble à des petits flocons déposés ça et là par le vent.

Chaque rocher garde en lui le souvenir de quelques amoureux se promettant amour et passion, les yeux perdus dans la ligne d horizon…horizon qui n a aucune fin.

Chaque soir, le soleil vient embraser celle qu’ il a caressé de ses rayons, la journée durant.

C’est l heure ou les marins rentrent au port.

C est l heure, ou chacun retrouve les siens, enfants, parents, amis.

Au coucher du soleil, la mer ne fait plus qu’ un avec le ciel, elle se pare doucement de ce drap noir, que seule la lune accompagnée des ses petits valets qu’ on appelle étoile, viendra sublimer de mille diamants.

C est un perpétuel et infini recommencement.

Depuis le premier jour, depuis la première nuit.

Rien n a pu et ne pourra suspendre cette communion entre le ciel et la mer.

L aube retrouvera toujours l aurore.

Le crépuscule retrouvera toujours la nuit.

Mon Amour à ton égard est aussi puissant que le leur.

Rien et personne ne peut détruire, l aube, l aurore, le va et vient de nos corps.

Le crépuscule de nos jours ne sont que l espérance d un nouveau départ vers l écriture de notre livre.

Chacune des étoiles de nos nuits sont les diamants de nos baisers salés.


Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s